Prise en charge du tabagisme à l’Hôpital Marie-Lannelongue

La prise en charge du sevrage tabagique est une étape essentielle dans la prévention des maladies respiratoires et cardio-vasculaires. Le sevrage est également essentiel une fois la maladie présente, pour améliorer l’état du patient et augmenter ses chances de guérison.

En raison des pathologies rencontrées, l’Hôpital Marie-Lannelongue est un lieu privilégié pour cette prise en charge qui doit être le maillon indispensable de la prévention et des traitements.

L’hôpital accueille une consultation de tabacologie menée par le Dr Garelick. Des anesthésistes spécialisés ont développé un programme d’hypnose à visée de sevrage tabagique : Dr Credico et Rubatti. Nous travaillons en étroite collaboration avec l’unité de tabacologie-addictologe du CHU d’Antoine Béclère (Clamart).

Pour prendre rendez-vous : 01 40 94 82 52

En 2019, nous disposons d’outils validés, adaptés et individualisés :

  • La mise à disposition d’un questionnaire exhaustif sur les caractéristiques du Tabagisme propres à chaque patient (ancienneté, importance, dépendances, motivations à l’arrêt, etc).
  • La prise en compte des pathologies associées (rôle du médecin interniste).
  • La mesure de l’oxyde de carbone dans l’air expiré, témoin de « l’intoxication oxycarbonée » et du besoin nicotinique.
  • Des traitements propres à chaque cas en fonction des dépendances (physique à la nicotine et/ou psycho-comportementale) : substitution nicotinique sous différentes formes, varénicline, inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et thérapie cognitivo-comportementale si nécessaire).
  • Un programme d’hypnose développée par des anesthésistes spécialisés.

Pour obtenir de bons résultats à moyen et long termes, il est indispensable d’accompagner les patients au cours du temps. L’Hôpital Marie-Lannelongue offre un suivi personnalisé, prolongé, et multidisciplinaire à chaque personne souhaitant arrêter de fumer.

  • La prise en charge des patients tabagiques permet une réduction des risques :
  • BPCO (bronchite chronique du fumeur) : Réduction du risque de 50% après 20 ans d’abstinence.
  • Cancer du poumon : Réduction du risque après 5 ans d’abstinence
  • Réduction de 50-90% du risque après 15-20 ans d’abstinence.
  • Infarctus du myocarde : Réduction de 50% du risque après 1 an d’abstinence.
  • Risque égal au risque du non-fumeur après 5 ans d’abstinence.

L’Hôpital Marie-Lannelongue développe un programme d’Éducation Thérapeutique en vue d’augmenter les chances de chaque patient de se sevrer définitivement de son tabagisme. Ce programme inclut tabacologue, diététiciennes, psychologues, kinésithérapeutes, pneumologue. Il a pour but d’améliorer la prévention et l’information des patients.

Nous mettons également en place à Marie Lannelongue une grande étude sur le dépistage du cancer bronchique chez les patients souffrant d’une maladie cardio-vasculaire, quel que soit son type. Cette étude nommée « PREVALUNG » est en partie financée par l’INCa, Institut National du Cancer. L’objectif est de diminuer le pourcentage de mortalité par cancer du poumon dans cette population.