L’anesthésie

L’anesthésie peut être générale, locorégionale ou combinée. Pour assurer une meilleure prise en charge de la douleur, une anesthésie générale peut par exemple être associée à une péridurale ou à une rachianesthésie. L’anesthésie est pratiquée dans le bloc opératoire, mais aussi dans le service de radiologie, avec le cathétérisme interventionnel, et le service d’endoscopie bronchique.

L’équipe d’anesthésie est particulièrement impliquée dans la lutte contre la douleur avec le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD), dans la sécurité transfusionnelle avec le comité d’hémovigilance et dans la lutte contre les infections nosocomiales avec le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN).

Nous organisons des rencontres multidisciplinaires régulières pour évaluer et confronter nos pratiques et des protocoles de recherche sont en cours sur ces sujets.

La consultation

La consultation d’anesthésie est une étape fondamentale et obligatoire de la prise en charge anesthésique. Elle permet de proposer au patient la technique d’anesthésie la plus adaptée. Lors de cette consultation une information complète lui est délivrée sur le déroulement de l’anesthésie, le suivi post-opératoire et le traitement de la douleur.

Pendant l’anesthésie

Pendant l’anesthésie, pour assurer la sécurité maximum du patient, le médecin anesthésiste est assisté d’une infirmière anesthésiste diplômée d’Etat. Le patient bénéficie des techniques de monitorage les plus modernes comme les mesures de la pression de l’artère pulmonaire et du débit cardiaque en continu, l’échographie transoesophagienne, le NIRS (Near Infrared Spectroscopy, une technique qui mesure l’oxygénation des tissus) etc…

Après l’opération

La surveillance post opératoire est assurée à l’UPOP (unité postopératoire) pour les patients qui ne vont pas en réanimation. Cette unité de 12 lits ouverte 24 h sur 24, 7 jours sur 7, permet, en plus de son rôle de Salle de Surveillance Post Interventionnelle, de recevoir les urgences internes ou externes.
La continuité des soins est assurée par un médecin anesthésiste de garde sur place et deux médecins anesthésistes d’astreintes.