La majorité des patients greffés ne développent pas suffisamment d’anticorps après 3 doses de vaccins.

Le groupe pharmaceutique Roche et le Laboratoire Regeneron ont mis au point des anticorps monoclonaux, actifs sur les variants rencontrés actuellement.

Ces anticorps ont déjà été utilisés chez les patients greffés ayant eu une infection par la Covid.

Ils sont désormais accessibles en traitement préventif chez les patients greffés n’ayant pas développé d’anticorps après le schéma vaccinal complet.

Dès aujourd’hui, le service de transplantation pulmonaire et cardio-pulmonaire de l’Hôpital Marie-Lannelongue propose à ses patients ce nouveau traitement précurseur.

 


Patient greffé bi-pulmonaire avec le Dr. Dauriat pneumologue de l’Hôpital Marie-Lannelongue