Les embauches concernent les sites de Paris Saint-Joseph et Marie-Lannelongue :
Avantages financiers, plan de carrière attractif et travail dans un environnement humain
et bienveillant seront proposés aux nouveaux venus.

Le Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph recrute des IDE (infirmiers diplômés d’état) pour faire face à l’ouverture de 35 lits à l’Hôpital Paris Saint-Joseph et à des postes vacants à l’Hôpital Marie-Lannelongue suite à la fusion entre les deux établissements. Rejoindre le Groupe présente de nombreux avantages.

Plusieurs primes et un plan de carrière unique

Afin de renforcer l’attractivité et fidéliser les salariés sur les emplois en tension, des accords ont été signés avec quatre organisations syndicales représentatives, débouchant sur des conditions de rémunération pour le moins attractives : parmi elles, une prime d’arrivée de 3000 euros bruts pour tous les infirmiers, à laquelle s’ajoute une allocation d’installation de 1800 euros bruts pour les infirmiers anesthésistes et de bloc opératoire, seront offertes aux nouvelles recrues. Une prime de parrainage de 1000 euros bruts sera également attribuée à tout collaborateur aidant à recruter un infirmier. Enfin, des primes exceptionnelles sont régulièrement versées en sus (COVID, pouvoir d’achat) pour accompagner au mieux nos infirmiers très impliqués dans un contexte fluctuant.
En parallèle, le Groupe propose des plans de carrière attractifs : des parcours innovants, diversifiés, liés à la compétence et à l’expérience, ont été instaurés pour que chaque salarié soit en mesure d’évoluer au sein des services. Ainsi, à titre d’exemple, une infirmière débutant aux urgences va acquérir des compétences en matière de soins critiques qu’elle pourra ensuite mettre en œuvre en réanimation. La volonté est d’adapter les parcours de chaque candidat, une démarche innovante par rapport à celle adoptée par les autres groupes hospitaliers.

De fait, la rémunération prendra en compte les compétences, une façon novatrice de considérer la progression salariale au-delà du seul critère de l’ancienneté ayant cours dans les établissements publics. Des responsables RH, présents sur les différents pôles, sont en charge de ce développement et de l’accompagnement de la mise en œuvre de ces process.
Le budget formation a enfin été fortement accru, atteignant désormais 3% de la masse salariale, afin d’accompagner le personnel dans des formations diplômantes.

Bien-être et innovation

L’environnement de travail, essentiel, se veut résolument humain et bienveillant au sein de l’institution, quels que soient le site ou les services.
Des parcours d’intégration ont ainsi été formalisés, pour mieux encadrer chaque soignant dans ses fonctions. De même, pour renforcer le bien-être, la « Bulle du Personnel » permet aux salariés de se ressourcer et de bénéficier d’un temps de répit, tant à l’Hôpital Paris Saint-Joseph qu’à l’Hôpital Marie-Lannelongue. Cette dimension humaine et bienveillante est présente de longue date : 84% des salariés se disent satisfaits de l’organisation de leur travail et 90% recommandent l’établissement à leurs proches pour se faire soigner ou venir travailler. Des aides au logement, via notamment des propositions d’hébergement, et une crèche d’établissement aux horaires étendus (celle de l’Hôpital Marie-Lannelongue ouvrira en 2024) constituent d’autres atouts plébiscités par les équipes.
Enfin, le Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph affiche sa volonté d’innover à tous les niveaux : locaux, matériel, organisation, conditions de travail. Depuis sept ans, un forum des organisations innovantes a par exemple été mis en place, dans une démarche de progrès continu autour de la qualité de vie au travail et de la qualité de prise en charge des patients, les deux étant intimement liées : quelques 60 initiatives innovantes sont présentées chaque année, portées par les services.

Lire le communiqué