Le service de pharmacie de l’Hôpital Marie-Lannelongue est dirigé par le Dr Guillaume Hébert.

Principales missions de la pharmacie

  • approvisionner en médicaments et en dispositifs médicaux stériles l’ensemble des services de soins l’Hôpital Marie-Lannelongue (achat, stockage, distribution)
  • mettre en œuvre la qualité et la traçabilité du flux jusqu’à l’administration au patient
  • assurer une préparation de médicaments personnalisés, lorsque ceux-ci ne sont pas disponibles sur le marché
  • contribuer à la sécurité et au bon usage des médicaments et des dispositifs médicaux
  • accompagner les patients dans leur autonomisation avant leur sortie d’hospitalisation
  • conseiller les équipes médicales et paramédicales sur les stratégies thérapeutiques.

Notre objectif « Cultiver l’expérience patient en étant son partenaire avec les professionnels de santé »

Le circuit des médicaments et dispositifs médicaux stériles

La distribution globale est le mode d’approvisionnement principal des services de soins, pour les médicaments et les dispositifs médicaux. Ainsi, chaque service dispose des médicaments couramment utilisés pour la prise en charge thérapeutique des patients.

Les médicaments à statut particulier sont en dispensation nominative (stupéfiants, antibiotiques coûteux, médicaments avec autorisation temporaire d’utilisation, médicaments en essais cliniques, préparation des médicaments et de produits radio-pharmaceutiques). Chaque prescription est analysée par le pharmacien responsable du service avant dispensation et administration au patient.

Avec 7 blocs opératoires et 4 salles de cathétérisme, le volume des dispositifs médicaux implantables est très important. Les 9 000 dispositifs implantés par an sont tracés informatiquement par patient.

Dispensation des médicaments aux patients non-hospitalisés

Certains médicaments ne peuvent être achetés qu’en pharmacie hospitalière sur prescription médicale.
L’Hôpital Marie-Lannelongue ne propose pas ce service pour le moment mais oriente les patients et aidants vers des structures effectuant cette mission tel que l’Hôpital Paris Saint-Joseph dont la pharmacie est ouverte aux patients non hospitalisés (ambulatoires) du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Hygiène et vigilances sanitaires

La pharmacie participe également à l’activité d’hygiène en collaboration avec le Comité de Lutte Contre les Infections Nosocomiales (CLIN) et les unités d’hygiène.
La gestion des risques et l’amélioration de la sécurité vis-à-vis du patient est effectuée en lien avec le service biomédical, l’unité d’hygiène, et la direction de la qualité et de la gestion des risques.

Documentation et information

La pharmacie mène une politique d’information vers les services cliniques avec comme objectif le bon usage des médicaments et des dispositifs médicaux.
Ces actions, à destination des personnels de santé, sont menées en étroite collaboration avec les médecins de l’établissement au travers de différentes commissions :

  • La COMEDIMS : COmmission des MEdicaments et DIspositifs Médicaux Stériles
  • Le CLAN : Comité de Liaison d’Alimentation et Nutrition
  • Le CLUD : Comité de LUtte contre la Douleur
  • Le CLIN : Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales

Des guides sont régulièrement actualisés ou nouvellement réalisés : livret du médicament, livret des dispositifs médicaux, plaquette pour le bon usage de la nutrition entérale, recommandations pour l’utilisation des pansements…

Enseignement et recherche

Le service de Pharmacie est agréé pour recevoir des internes en pharmacie (2 internes par semestre) ainsi que des externes (7 externes par an). Des étudiants en pharmacie (3ème et 4ème année) sont régulièrement encadrés dans le cadre de stages.

Des élèves préparateurs sont aussi accueillis au sein du service pour leur formation initiale ou leur diplôme hospitalier.

Les pharmaciens assurent des enseignements sur les médicaments, les dispositifs médicaux et l’économie de la santé aux élèves pédicure-podologie à l’AFREP – Université Paris Diderot (Paris 7).
Les recherches développées par le service portent sur le bon usage des dispositifs médicaux et des médicaments au travers d’un axe de « Pharmacie clinique » (entretiens pharmaceutiques dans le remplacement de valve, éducation thérapeutique des patients greffés du poumon, projet HTAP-TEC ville-hôpital) et d’un axe « Economie de la santé » (Echelle Nationale des Coûts, Health Technology Assessment).