L’insuffisance cardiaque

Les cardiomyopathies primitives qui sont de véritables maladies du muscle cardiaque, les cardiomyopathies ischémiques liées à des infarctus extrêmement évolués avec destruction de la quasi-totalité du myocarde, peuvent aboutir à une défaillance cardiaque irréversible malgré un traitement médical lourd conduisant, après un bilan complet, à une transplantation cardiaque ou à une assistance circulatoire de type cœur artificiel, externe ou interne.

L’Hôpital Marie-Lannelongue est apte à effectuer tout type d’assistance circulatoire, les plus classiques étant des ventricules en parallèle du cœur d’alimentation pneumatique ou électrique.

L’Hôpital Marie-Lannelongue a également l’expertise pour implanter un cœur artificiel total à alimentation électrique, le CARMAT (non disponible en France en ce moment) s’appuyant sur le laboratoire de recherches expérimentales de l’Hôpital Marie-Lannelongue.

Chiffres clés

Une quinzaine de patients transplantés chaque année à l’Hôpital Marie-Lannelongue
Une trentaine de patients bénéficient de systèmes d’assistance, la plupart du temps par CEC (ECMO), afin d’attendre soit une récupération du cœur et un sevrage de la machine soit une transplantation.