L’hôpital doit son nom à Marie Lannelongue, épouse du professeur Odilon Lannelongue (1840-1911), membre de l’Académie de médecine et de l’Académie des sciences, réputé pour ses travaux sur les malformations congénitales et les pathologies osseuses (tuberculose notamment).

Marie et Odilon Lannelongue n’eurent pas d’enfants, mais les trente années de leur vie commune furent vouée au soulagement des misères et des malheurs humains. Ils créèrent ensemble, en 1895 la Ligue Fraternelle des Enfants de France.

Dès 1898, l’association sera reconnue d’utilité publique et devient le premier mouvement d’entraide de jeunes et la plus vieille œuvre sociale française de secours aux enfants.

Marie mourut en 1906, et le Professeur Lannelongue maintint son combat : C’est ainsi que vit le jour le premier « Dispensaire-Hôpital Marie-Lannelongue » au 129 rue de Tolbiac, inauguré le 03 mai 1909.

Une histoire de développement de l’hôpital adapté aux nouvelles ambitions chirurgicales. Découvrez l’histoire d’un modèle hospitalier : Hôpital Marie-Lannelongue. Découvrez l’histoire d’un modèle hospitalier : Hôpital Marie-Lannelongue

En 1895, Marie Lannelongue, épouse d’Odilon Lannelongue, Professeur de Chirurgie infantile connu pour ses travaux sur les malformations congénitales et les pathologies osseuses (tuberculose notamment), contribue à créer la Ligue Fraternelle des Enfants de France, la plus ancienne œuvre sociale française de secours aux enfants.

En 1909, le premier Dispensaire-Hôpital Marie-Lannelongue pour enfants est construit dans le 13e arrondissement. Mais les locaux, occupés par la Croix-Rouge Française pendant la seconde guerre mondiale, furent retrouvés en très mauvais état en 1946.

Après 1945, l’Association pour le Développement du Centre Chirurgical Marie Lannelongue est crée, et avec le soutien des médecins américains du centre Rockfeller, et de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale, l’association put reconstruire un centre de chirurgie cardio-thoracique pour enfants qui vit le jour en 1953.

Le 21 avril 1975, l’association prend le nom d’ « Association Marie Lannelongue ».

En 1977, l’hôpital sera déplacé au Plessis Robinson (92), afin de continuer à se développer dans les domaines des pathologies thoraciques et cardiovasculaires de l’adulte et de l’enfant ; il occupe depuis sa création une place prééminente au niveau national comme international dans le traitement de ces pathologies.

Une renommée internationale construite sur de grandes premières chirurgicales

  • 1955 : Première opération à cœur ouvert en Europe sur un enfant
  • 1962 : Première pose d’une valve mécanique en Europe
  • 1965 : Première pose d’une valve biologique
  • 1986 : Premier succès français de transplantation cœur-poumons
  • 1988 : Première transplantation bi-pulmonaire en France et Première transplantation cardiaque sur un nouveau-né à 6 jours de vie
  • 1995 : Début d’un programme d’endartériecromie pulmonaire pour l’hypertension pulmonaire post-embolique
  • 2003 : Première utilisation du scanner en diagnostic coronarien
  • 2004 : Première greffe autologue de trachée dans le monde en collaboration avec l’Institut Gustave Roussy (IGR)
  • 2009 : Première implantation percutanée de valve pulmonaire en France
  • 2012 : Création de l’Institut d’Oncologie Thoracique (IOT) concrétisant la collaboration entre l’Hôpital Gustave Roussy, l’Hôpital Marie-Lannelongue et l’Université Paris-Sud