Augmenter les chances de transplantation cardiaque grâce au nouveau système de préservation cardiaque

L’objectif du projet : permettre aux patients en attente de greffe cardiaque de pouvoir être transplanté plus rapidement

« Nous souhaitons déployer cette nouvelle technologie en France pour augmenter l’accès à la transplantation cardiaque. »
Dr. Julien Guihaire, Chirurgien cardiaque à l’Hôpital Marie-Lannelongue
Unité de Recherche et d’Innovation – Inserm U999
Université Paris Sud

Un manque de donneur en France

Le nombre de patients en attente de greffe cardiaque augmente mais l’accès à la transplantation est de plus en plus difficile en France avec seulement 1 greffon cardiaque pour 2 candidats en attente de greffe.

Les constats

  • Aujourd’hui, seuls 30% des greffons proposés, sont prélevés.
  • Dans les 70% de greffons restants, certains pourraient être utilisés après évaluation et réhabilitation sur machine de perfusion.
  • Les donneurs décédés d’arrêt circulatoire représentent par ailleurs un nouveau potentiel de greffons cardiaques.

Objectif : augmenter le nombre de transplantations cardiaques

Grâce au nouveau système Organ Care System (TRANSMEDICS, Andover, USA) permettant la préservation d’organes ex-vivo (pouvant aller jusqu’à 24h), nos chirurgiens pourront transplanter d’avantage de patients en attente de greffe.

Ce système est utilisé aux USA, en Australie et en Grande-Bretagne. Il a permis une augmentation de 30% des prélèvements cardiaques destinés à la greffe et plus de 90% de ces cœurs ont été transplantés avec succès.

  • Meilleure qualité de greffons
  • Augmenter le nombre de transplantations
  • Améliorer les résultats de la transplantation

COÛT DU PROJET : 225 000 €
Organ Care System