Les fistules œsotrachéales

Les fistules œsotrachéales, apparaissant après réanimation respiratoire par ventilation assistée, sont de traitement difficile. Peu de centres ont une expérience de cette chirurgie dont la technique idéale est la réalisation d’une longue résection anastomose de trachée associée à une plastie directe de l’œsophage évitant ainsi les interventions multiples et les dérivations œsophagiennes. Nous avons fait en août 2004 en collaboration avec les plasticiens de l’IGR, la première cure au monde d’une fistule oesotrachéale étendue à toute la trachée par un lambeau libre fasciocutané pris sur l’avant bras avec réimplantation du pédicule artériel et veineux sur les vaisseaux du cou. Cette intervention originale démontre l’intérêt de travailler avec d’autres équipes et renforce nos liens avec les hôpitaux de notre CHU notamment l’IGR.

La pathologie œsophagienne vue dans notre service induit une quinzaine d’interventions par an à type de cure de hernie diaphragmatique volumineuse associée ou non à reflux gastro-œsophagien, d’exérèse de tumeur de l’œsophage bénigne ou maligne et de plaie et rupture de l’œsophage avec pyothorax qui ne sont pas traitées dans les services de chirurgie digestive habitués à la chirurgie de l’œsophage.

Cette chirurgie œsophagienne dans des centres spécialisés de chirurgie thoracique comme le Centre Chirurgical Marie Lannelongue a l’avantage d’être faite avec une morbidité et mortalité faibles du fait de la parfaite connaissance de la chirurgie thoracique et de ses suites opératoires.