Pathologie valvulaire mitrale

L’insuffisance (fuite) de la valve mitrale est la deuxième maladie valvulaire la plus fréquente. Elle se traite dans l’immense majorité des cas par réparation de la valve (valvuloplastie), avec mise en place d’un anneau prothétique (annuloplastie).

Dans un certain nombre de cas, cette chirurgie peut se réaliser par une mini-incision sous le sein droit avec l’aide de matériel vidéo (chirurgie vidéo-assistée). Ceci permet une récupération plus rapide, une diminution des douleurs postopératoires ainsi qu’un bénéfice esthétique évident.

Notre département a été pionnier de cette technique en Ile de France.

Dans certains cas, lorsque les lésions valvulaires mitrales ne sont pas réparables (sténose calcifiée ou destruction infectieuse), nous réalisons un remplacement valvulaire chirurgical (prothèse mécanique ou biologique).

 Chiffre clé

Plus de 80 patients bénéficient chaque année à Marie Lannelongue d’une chirurgie de la valve mitrale.