CANCER DU POUMON – ETUDE PREVALUNG

200 000 EUROS

Il faut inclure 500 patients en 1 an pour que l’étude soit validée.

Soit 200 000 €/an – 400 €/patient

En soutenant l’étude PREVALUNG, vous participez à  l’augmentation des chances de guérison du cancer du poumon.

 

NOUS AVONS BESOIN DE FONDS EXTERNES POUR FINANCER NOS ACTIVITES DE RECHERCHE.

Avec vous nous ferons progresser la médecine !

Dr David BOULATE, chirurgien thoracique et vasculaire

 

> 1re cause de décès par cancer en France et dans le monde.

> Le stade du cancer au moment du diagnostic détermine les chances de guérison.

> Aujourd’hui, les chances de guérison sont largement compromises car les cancers du poumon sont diagnostiqués à un stade trop avancé dans plus de 3/4 des cas.

> Le dépistage a pour objectif de diagnostiquer les cancers du poumon à un stade plus précoce, donc guérissable.

> La problématique actuelle est d’identifier les populations cibles pouvant bénéficier du dépistage.

 

 

MIEUX CIBLER LE DEPISTAGE

Le Dr David BOULATE coordonne cette étude dont les résultats tendront à promouvoir, évaluer et améliorer le dépistage du cancer du poumon en France.

« Aujourd’hui, il y a peu de progrès sur la survie à long terme car le diagnostic du cancer du poumon est trop tardif ». Dr David BOULATE, chirurgien thoracique et vasculaire.

 

> 9 cancers du poumon sur 10 sont liés au tabac.

> Le tabac est également un facteur de risque de maladie cardiovasculaire.

> 40% des patients atteints d’un cancer du poumon ont un antécédent de maladie cardiovasculaire.

L’étude PREVALUNG, dont l’Hôpital Marie Lannelongue est le promoteur, va permettre de quantifier la fréquence des cancers du poumon chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires liées au tabac, et d’évaluer les bénéfices et les risques du dépistage du cancer du poumon au sein de cette population.

 

ADAPTER DE MANIERE INDIVIDUELLE LE DEPISTAGE ET LE SUIVI DU CANCER DU POUMON

> Scanner thoracique de faible irradiation, sans injection.

> Parcours de soin de sevrage tabagique.

> Prise en charge multidisciplinaire.

> Chirurgie minimalement invasive.

 


 

 

>> Téléchargez la BROCHURE ET le BULLETIN DE SOUTIEN